TRANSIT MAGAZINE - Swiss Metal Magazine

CONCOURS TRANSIT


SAMAEL plays CEREMONY OF THE OPPOSITES
L'Usine, Genève
23.05.2015

TESTAMENT, EXODUS
L'Usine, Genève
27.05.2015

DYING FETUS
L'Amalgame, Yverdon
12.06.2015

MASTODON
(réservé aux membres)
15.06.2015

MACHINE HEAD
Fri-Son, Fribourg
06.10.2015

Pour plus d'infos : http://www.transitmag.ch/index.php?Article=6028

Commenter cet article

mis en ligne le : 16.05.10 par indy

PREVIEW - METALCAMP 2011 | Tolmin, Slovénie - 11 au 17.07.2011

METALCAMP 2011 | Tolmin, Slovénie
Du 11 au 17 juillet 2011
Prix : 87.- € (pass trois jours), 119.- € (semaine)



Vous aimez le camping ? La nature et les sports aquatiques ? Mais vous êtes un fan de metal avant tout ? Ne cherchez plus et réservez de suite votre semaine de la mi-juillet. Le Metalcamp 2011 s’annonce d’ores et déjà comme un moment inoubliable. Loin des Wacken et autres Hellfest, perdu dans une petite vallée slovène entourée de montages ce festival magique a tout pour séduire. Tout d’abord la capacité limitée à douze mille personnes plaira aux agoraphobes pour qui les septante mille ‘wackeniens’ sont synonymes d’oppression permanente. Mais ce n’est pas tout car seules deux scènes accueillent les concerts, une petite pour les jeunes talents et une grande pour les groupes confirmés ce qui évite le stress des bousculades dues aux incessants allers-retours. Les concerts commençant en fin d’après-midi, le festivalier aura tout le loisir de musarder au soleil, de partir en randonnée ou de se baigner dans la rivière. Au niveau des groupes, rien à dire, les headliners du festival ne sont rien moins que Slayer, Blind Guardian, Accept, Airbourne, Arch Enemy, Kreator et In Extremo ! Suivi par des groupes de moyenne envergure tels que Katatonia, Amorphis, Alestorm, Deicide, Moonspell, Virgin Steel, Moonsorrow, The Ocean, Die Apokalyptischen Reiter, Brainstorm, Brujeria, Mercenary, Kalmah, Legion Of The Damned, Arkona et bien d’autres encore... À noter la présence exceptionnelle de Wintersun sur le programme, le groupe n’ayant plus donné de concerts depuis un bon moment, inutile de dire que celui-ci va être l’un des plus courus du festival. Bref, est-il encore nécessaire de dire qu’on ne tient plus en place à l’idée de passer une semaine de folie lors de ce festival metal qui a sans conteste la palme de l’originalité de l’été ! [PsiloSyn]
www.metalcamp.com

Commenter cet article

mis en ligne le : 15.05.11 par indy

CD - BULLET | Highway Pirates (2011)

BULLET | Highway Pirates
Black Lodge



Quand on s’appelle Bullet et qu’on fait du heavy metal, il ne faut pas avoir peur des remarques désobligeantes de certains qui ont la mémoire longue. En effet, au début des années quatre-vingt sévissait un groupe allemand du nom de Bullet. Après deux albums de qualité, il s’en est allé en laissant son empreinte dans le paysage metal de l’époque. Vingt ans plus tard, c’est au tour des Suédois de Bullet de faire leur apparition avec un heavy étrangement inspiré de leur homonyme teuton (l’EP ‘Speeding In The Night’), à tel point que je me suis demandé si ce n’était pas le même groupe qui s’était expatrié entre-temps. La voix de Dag Hell Hofer sonne exactement de la même façon que celle de Klaus Thiel, possédant le même timbre éraillé, à la Brian Johnson. Peut-être est-ce son fils caché ? Musicalement, les deux groupes sont aussi très proches, pratiquant un heavy metal brut de décoffrage. Le Bullet suédois a signé ensuite chez Black Lodge et a sorti son premier album officiel en 2006 (‘Heading For The Top’) avant de rééditer deux ans plus tard avec ‘Bite The Bullet’. Le succès ne se fait pas attendre avec une place dans les charts suédois, l’album atteignant une magnifique troisième place (incroyables, ces Suédois !). Il faut dire que les groupes singeant AC/DC (Airbourne, Big Ball…) vivent ces temps-ci des années de vache grasse et Bullet n’est certainement pas étranger à cette situation. Avec ce troisième album, le groupe peut ressentir la pression car il doit confirmer tout le bien que l’on pense de lui. Et ce ‘Highway Pirates’ ne va assurément décevoir personne car la musique proposée, même si elle n’a rien d’original, sait mettre l’ambiance et les musiciens sont au top de leur forme, particulièrement les guitaristes Hampus Klang et Erik Almström qui enchaînent riff sur riff. À noter que le grand Biff Byford de Saxon apparaît sur le titre éponyme. Si vous aimez le heavy vintage sans concession mais aussi sans réelle ambition, ‘Highway Pirates’ est pour vous ! Bullet ou la réincarnation faite heavy metal ! [Etendhard]
www.bullet.nu

Commenter cet article

mis en ligne le : 12.05.11 par levlic

CD - BLOODBOUND | Unholy Cross (2011)

BLOODBOUND | Unholy Cross
AFM



Avec Bloodbound, il y a changement et changement. Changement de line-up d’abord ; aussi stable que le gouvernement d’une république bananière, le combo suédois a ainsi usé quatre chanteurs en autant d’albums ! Changement musical, ensuite ; dans cette discipline, le sextette fait moins fort. Ceux qui suivent Bloodbound depuis l’excellent premier album, ‘Nosferatu’, le savent bien : il ne faut guère en espérer une révolution sonore. Sans surprise, ‘Unholy Cross’ s’inscrit ainsi dans la lignée de ses trois prédécesseurs, affichant un power metal optimiste et d’excellente facture mais pas novateur pour deux couronnes. L’arrivée du vocaliste ‘Pata’ Johanson justifie plus que jamais la comparaison entre Bloodbound et Edguy (‘The One We Left Behind’). On sent parfois poindre l’influence de Stratovarius (‘Reflections Of Evil’) ou celle, omniprésente depuis ‘Nosferatu’, d’Iron Maiden (‘In For The Kill’, ‘Unholy Cross’). Pillage éhonté ? Hommage ? Une chose est sûre : bien qu’ultra-basique, chaque compo est efficace et admirablement exécutée, et ‘Unholy Cross’ ne manque pas de moments forts. Ceux qui cherchent ce ‘petit truc en plus’ chez un groupe ignoreront superbement Bloodbound. Les amateurs de heavy pur sucre seront, en revanche, comblés. [Dave]
www.bloodbound.se

Commenter cet article

mis en ligne le : 12.05.11 par levlic

CD - BENIGHTED | Asylum Cave (2011)

BENIGHTED | Asylum Cave
Season Of Mist



Il aura fallu attendre quatre années pour voir ce que les Français de Benighted allaient nous envoyer dans la face et voici ‘Asylum Cave’ ! La sortie du dernier CD en date, ‘Icon’, avait été plutôt bien accueilli, alors nous étions en droit de nous demander si les ‘Stéphanois’ allaient placer la barre encore plus haut. Leur nouveau monstre est encore plus torturé que le dernier et ils jouent encore plus vite. Dès les premières minutes, pas moyen de rester endormi, on sait tout de suite qu’il s’agit de Benighted dans les riffs, la voix de Julien Truchant et le son général qui leur est propre. Premier constat sur ‘Asylum Cave’ et ‘Let The Blood Spill Between My Broken Teeth’, deux morceaux qui nous rappellent tout de suite Napalm Death dans ce qui sort des deux six cordes. Toujours dans un thème sur la psychiatrie, nos grindeux nous montrent une nouvelle fois leurs talents, avec cet univers qu’ils se sont approprié avec maîtrise, comme sur le titre ‘Fritzl’. Ici on sort la boîte à riff, tout au long des quarante-cinq minutes, on passe du death au grind, on fait sonner les accords en octave, sans oublier les jeux sur les harmoniques plutôt excellents. On pourrait se dire pas besoin de solo ici, que nenni, les deux guitaristes nous montrent comment manier et faire crier leurs grattes avec brio. Benighted fait partie de ces groupes qui vont faire parler d’eux dans les années à venir soyons en sûr. [Jérémy]
www.myspace.com/brutalbenighted

Commenter cet article

mis en ligne le : 12.05.11 par levlic

PREVIEW - 3 DOORS DOWN | Volkshaus, Zürich – 14.06.2011

3 DOORS DOWN | Volkshaus, Zürich
14 juin 2011
Portes : 19h00 | Prix : CHF aie c’est complet...

Depuis ses débuts il y a une dizaine d’années dans la petite ville d'Escatawpa, au Mississippi, 3 Doors Down sont devenus des vraies stars, tout du moins au pays de l’Oncle Sam. Depuis le succès surprise de l'album des débuts 'The Better Life', certifié double platine grâce notamment au méga-hit 'Kryptonite', en passant par leur méga succès de deux mille deux, 'Away from the sun' et la ballade 'When I'm Gone’ qui les catapulte dans le stardom du rock américain, le groupe a toujours livré des albums de haute qualité. Leur rock mélodique et incisif peut être apprécié par les fans de hard rock ainsi que par un public plus mainstream. En juillet le groupe publiera leur nouveau cd 'Time of My Life' et on les retrouvera à nouveau dans la ville de la Limmat pour la seule date en Suisse de cet été. [Andy Gaggioli]

www.freeandvirgin.ch

Commenter cet article

mis en ligne le : 11.05.11 par indy

PREVIEW - SLASH | Komplex 457, Zürich – 13.07.2011

SLASH | Komplex 457, Zürich
13 juillet 2011
Portes : 19h00 | Prix : CHF aie c’est complet...

Slash a cette capacité d'avoir du succès avec tous ses projets. Gun'n'Roses étaient le plus gros groupe au monde, Slash's Snakepit a aussi eu une bonne notoriété à l'époque et il ne faut oublier aussi Velvet Revolver, une sorte de G'n'R meets Stone Temple Pilots. Sans compter les collaborations les plus diverses avec Michael Jackson et Lenny Kravitz entre autre. Après la publication d'une biographie où le guitariste se met complètement à nu, Slash en 2010 sort un album solo avec une longue liste de musiciens et chanteurs comme spécial guests. Là encore le succès répond présent, en remplissant clubs et salles dans le monde entier. De retour dans nos contrées, il est toujours accompagné par Myles Kennedy, chanteur de Alter Bridge, et de son énorme talent. Pas de doutes, Slash va mettre le feu au Komplex de Zürich avec des tonnes de guitares et du bon r'n'r tout de sueur et de whisky. Ne ratez pas ce concert, car ce sera un vrai voyage dans l’univers du guitariste Américain. [Andy Gaggioli]

www.komplex457.ch

Commenter cet article

mis en ligne le : 11.05.11 par indy

LIVE REPORT - THE TRAP | Britania Pub, Genève - 09.04.2011

THE TRAP | Britania Pub, Genève
09.04.2011

Pour leur première sortie, ils auront marqué les esprits ! Un concert survitaminé. C’est dans un Britania Pub plein jusqu’au plafond que le groupe joue ce soir. Leur rock énergique et bluesy est un vrai régal pour les oreilles, l’ambiance est bonne, le public en veut. Ça joue propre, ça joue vite, le groupe est vraiment bien en place ! On boit des bières certes, mais ça bosse derrière. Je ne vous ferai pas de description de la setlist, car je ne connais pas les titres de leurs morceaux, étant donné que rien n’est encore sorti. Leur set est mêlé de nombreuses reprises, avec un excellent medley de titres des Ramones, joués avec maîtrise et un chanteur qui a une aisance incroyable, sur les covers comme sur leurs titres. Pour une première sortie, on ne peut parler que d’une réussite. Je souhaite à tous les groupes de faire un premier live de cette qualité. Un concert excellent donc, tout était au point, même le son était de leur côté. Les absents auront eu bien tort de ne pas être présents ! Genève vient de se faire réveiller de sa léthargie profonde à coups de rock’n roll, vivement leurs prochaines dates. Beers & rock’n roll !!! [Lambitraped]

Commenter cet article

mis en ligne le : 11.05.11 par indy

LIVE REPORT - PAGAN FEST | Les Docks, Lausanne - 15.03.2011

PAGAN FEST | Les Docks, Lausanne
15.03.2011

Depuis que le metal occupe une place de choix dans la programmation des Docks, les longs voyages à Pratteln sont devenus un peu moins indispensables, preuve en est cette édition romande du Pagan Fest, autrefois cantonnée aux contrées alémaniques. Pagan Fest qui, malgré la présence de valeurs sûres, laisse cette année une bonne place à des groupes peu connus, mais surtout à Unleashed, dont la filiation avec le genre à l’honneur ce soir est tout sauf évidente aux jeunes oreilles venues en nombre. Être des vétérans de la scène viking ne suffira donc pas à galvaniser les troupes, le public ne répondant qu’assez mollement à l’enthousiasme du gars Hedlun. Pour le reste, la soirée a commencé pour moi de manière un peu décevante avec Arafel, desquels j’attendais un peu mieux que le son brouillon servi sur scène et la performance assez insipide du chanteur. Mais c’était compter sans la présence de la ravissante Nasha, violoniste charismatique dont le plaisir communicatif d’être sur scène a vite charmé l’audience et fini par avoir raison de mes réticences. Vint ensuite le tour des monomaniaques de Varg de continuer les hostilités, néanmoins sans grande conviction. Moi-même peu convaincu, je finis quand même par rendre les armes à force de mélodies efficaces et d’un professionnalisme tout germanique. Puis enfin, le temps se figea lorsque Moonsorrow se mit à déployer ses filets, lentement mais sûrement, capturant un public consentant, envoûté durablement par les sonorités cotonneuses des habiles nordiques. Le dernier mot sera laissé aux compères de Korpiklaani qui, sans surprise, n’auront aucun mal à faire lever les cornes à bière à leur santé et à emmener le public dans une joyeuse sarabande (on aura même droit à une queue leu leu) grâce à leur diablement efficace metal de taverne. [Golem XIII]

Commenter cet article

mis en ligne le : 11.05.11 par indy

LIVE REPORT - BENIGHTED | Le Brise-Glace, Annecy - 08.04.2011

BENIGHTED, KRONOS, GOROD | Le Brise-Glace, Annecy
08.04.2011

Pour cette première date du ‘Unleash The Hostile Tour’, ce n’est pas moins que trois machines de guerre du death français que nous nous apprêtons à voir. Pour ouvrir cette soirée pleine de poésie, les sudistes de Gorod et leur impressionnant death technique. Ils réussissent à mettre dès le départ une ambiance survoltée. Des musiciens au top de leur forme, notamment leur bassiste (un monstre de technicité jouant à une vitesse folle et tout au doigt s’il vous plaît) et leur chanteur qui s’agite sur scène tel un pantin désarticulé. Puis c’est au tour de Kronos de s’emparer de la scène. C’était l’inconnue de ce soir, étant donné qu’ils avaient gardé le mystère autour de leur nouveau chanteur. Après quelques morceaux, je peux vous confirmer que ce ‘colosse’ sorti tout droit de la Grèce antique (ou pas), m’a fortement étonné en bien. Le groupe joue un set carré, propre et met l’ambiance. Ils ont su nous emmener dans leur univers ‘hellénique’. Maintenant, place aux psychopathes de la soirée, j’ai nommé Benighted. Le groupe nous présente son nouvel opus ‘Asylum Cave’. Les nouveaux titres se succèdent et se révèlent d’une rare efficacité en live. Les Benighted, comme à leur habitude, aiment retourner toute la salle, au grand dam des agents de sécurité, qui freinent un peu l’invitation que Julien fait au public de monter sur scène. Le bassiste, comme à son habitude, aime bien aller jouer dans le public, ce coup-ci ça n’a pas manqué, et il s’offre le luxe de faire un tour du propriétaire en plein live. Ce fut une soirée énorme, qui annonce une tournée monumentale. [Jérémy]

Commenter cet article

mis en ligne le : 11.05.11 par indy

PREVIEW - DREAM THEATER | Eishalle Deutweg, Winterthur – 06.07.2011

DREAM THEATER, ANATHEMA | Komplex 457, Zürich
6 juillet 2011
Portes : 19h00 | Prix : CHF 68.50

Leaders incontestés du metal progressif, les membres de Dream Theater ont vécu un gros clash en fin d’année passée. En effet, Mike Portnoy, un des (voire le) batteurs les plus doués de tous les temps et membre fondateur quittait le groupe pour se consacrer à d’autres projets. Au jour d’aujourd’hui, le nom de son remplaçant n’a pas encore été dévoilé mais nul doute que le challenge va être de taille pour son successeur. C’est donc à la Eishalle Deutweg de Winterthur (halte régulière depuis quelques années de Dream Theater en Suisse) que le nouveau cogneur fera sa première date helvétique. D’ici là, on espère que leur nouvel (et onzième !) album sera dehors, leur dernier opus ‘Black Clouds & Silver Linings’ datant de 2009. En attendant, rendez-vous le 6 juillet autant pour les amateurs de belles mélodies que pour les fans de technique musicale. Tout le monde aime Dream Theater ! [PsiloSyn]

www.dreamtheater.net

Commenter cet article

mis en ligne le : 11.05.11 par indy

Début - 78 - 79 - 80 - 81 - 82 - Fin

TRANSIT MAGAZINE
Design & Webmonstering by Pat.O
Contact: info@transitmag.ch