TRANSIT MAGAZINE - Swiss Metal Magazine

CONCOURS TRANSIT

EGYPT, TOMBSTONES
L'Usine, Genève
26.05.2015

TESTAMENT, EXODUS
L'Usine, Genève
27.05.2015

DYING FETUS
L'Amalgame, Yverdon
12.06.2015

MASTODON
L'Usine, Genève
15.06.2015

SUMMER BREAKDOWN FESTIVAL (Dagoba, Benighted, ...)
L'Usine, Genève
27.06.2015

MACHINE HEAD
Fri-Son, Fribourg
06.10.2015

Pour plus d'infos : http://www.transitmag.ch/index.php?Article=6028

Commenter cet article

mis en ligne le : 16.05.10 par indy

LIVE REPORT - HALESTORM, NOTHING MORE | Kofmehl, Solothurn - 30.03.15

HALESTORM, NOTHING MORE, WILSON | Kofmehl, Solothurn
30.03.2015

Pour un lundi soir il y avait du monde au Kofmehl, malgré un temps maussade et un ciel gris virant sur le noir. Et on apprécie la précision suisse allemande, portes ouvertes à temps, et les groupes jouent comme indiqué sur l’affiche. Wilson, les party animals originaires de Detroit ont commencé leur set à tambour battant, et en trente minutes nous ont balancé tous leurs hits, ‘Snake Eyes’, ‘If You Ever Leave Me’ et ‘College Gangbang’. Ils ont secoué les premiers rangs et les ont réveillés. Groupe découvert sur le Motörboat l’année passée, ce fut un plaisir de les revoir, du sang nouveau sur la scène, il en faut. En deuxième position le groupe Nothing More, à la mode Doors sous adrénaline, pieds nus sur un tapis, et chanteur torse nu et musclé, ils ont fait leur show, les titres que j’ai reconnus sont ‘Christ Copyright’, ‘Jenny’ et pour finir ‘Salem (Burn The Witch)’, un bon set. Enfin le clou de la soirée, celle que toutes les filles et les gars attendais, Mlle Lizzy Hale, eh bien ça fait plaisir de voir que les jeunes filles d’aujourd’hui ont leur idole rock’n roll à suivre. À mon époque c’était The Runaways, Girlschool ou encore Wendy O’Williams, et maintenant on sait que la relève est assurée avec Halestorm. Elle assure grave la meuf, cheveux tirés en arrière dans un petit chignon, ça démarre avec une intro vocale de ‘She Won’t Mind’ puis c’est avec sa Gibson Explorer qu’elle va mener le bal. Ils n’ont pas arrêté de répéter que leur prochain album sort très bientôt, on a pu en écouter plusieurs nouveaux titres dont ‘Apocalyptic’ ou encore ‘Amen’, et bien sûr ils ont joué les hits, ‘Daughters Of D’, ‘Misersy’ et ‘Love Bites’. Dommage que vers la fin la fatigue vocale commençait à se ressentir, elle est bien agressive sur scène avec l’attitude qui va avec, mais toujours avec le sourire. Elle aime ce qu’elle fait, ça se voit. On leur souhaite une longue vie, parce que Girls Rock Too !

[Suzy]

Commenter cet article

mis en ligne le : 02.05.15 par Mikamika

LIVE REPORT - ENSIFERUM, INSOMNIUM | Les Docks, Lausanne - 19.03.15

ENSIFERUM, INSOMNIUM, OMNIUM GATHERUM | Les Docks, Lausanne
19.03.2015

Arrivée aux Docks en avance afin de ne pas rater le début de cette soirée du 19 mars qui s'annonce plutôt relevée avec au programme : Omnium Gatherum, Insomnium et Ensiferum dans le cadre de ce One Man Army Tour. Les six Finlandais de Omnium Gatherum commencent à l'heure, ponctualité helvétique oblige, avec un son propre et une bonne énergie, ils nous abreuveront de leurs meilleurs titres pendant une quarantaine de minutes. Vient ensuite le quatuor Insomnium dans lequel nous retrouvons également le lead gratteux du groupe précédent, à savoir Markus Vanhala. La formation est présente pour assurer la promo de son dernier-né, ‘Shadows Of The Dying Sun’. Ce sera dans un son presque entièrement noyé dans les samples et la double-pédale que la bande à Niilo Sevänen balancera devant une foule endiablée son death metal mélodique puissant et dynamique. Vingt-deux heures et arrive la tête d'affiche tant attendue puisqu'il s'agit du combo Ensiferum. Emmi Silvennoinen aux claviers est remplacée par la jeune Netta Skog, une accordéoniste de toute beauté qui se permettra même un solo au milieu du concert, ce qui ne manquera pas d'aguicher la foule masculine sans doute plus attirée par ses charmes que par la qualité de sa prestation. Les titres des albums ensiferumiens ne manquent pas sur la set-list avec ‘Into Battle’, ‘Ahti’, ‘Victory Songs’, ‘From Afar’, ‘Iron’, etc. La bonne humeur règne autant sur scène que dans le pit, et nos cinq guerriers nordiques déconnent tellement qu'ils s'offriront un petit ‘Breaking The Law’ avec Janne (initialement derrière les fûts) à la guitare, Petri à la basse, Markus à la batterie et Samy à l'accordéon. La sublime Netta tiendra le rôle de frontwoman en interprétant les paroles de Rob Halford. Un moment inattendu et pour le moins surprenant mais très amusant ! Bref, une excellente soirée placée sous le signe du viking death metal mélodique avec trois groupes qui continueront à faire parler d'eux.

[Sam]

Commenter cet article

mis en ligne le : 02.05.15 par Mikamika

LIVE REPORT - EARTHLESS, SPACE FISTERS | Usine, PTR, Genève - 05.11.14

EARTHLESS, SPACE FISTERS | Usine, PTR, Genève
05.11.2014

Space Fisters… Tu parles d’un nom ! Un groupe qui a de bonnes idées de riffs par moments, mais qui peine à vraiment y mettre cohérence et efficacité. Ils n’auront pas fisté l’Usine plus que ça. Un set de plus de quarante minutes pour la première partie, ce fut un peu long. Earthless monte sur scène discrètement et envoie ‘Sonic Prayer’ et ‘Violence Of The Red Sea’ d’entrée !!! Ce qui nous met déjà à la moitié du concert, car le groupe compose des morceaux compris entre quinze et vingt minutes ultra évolutifs et efficaces en permanence. Leur force réside dans la facilité désarmante à mêler énergie et hystérie du punk, via leur batteur Mario Rubalcaba (Rocket From The Crypt, Hot Snakes…), qui délivre également un groove de titan, appuyé par Mike Eginton, le bassiste et fondateur du trio de San Diego. Que dire du guitariste, Isahia Mitchell (Nebula…), qui est en solo frénétique du début à la fin des titres ? Le tout maîtrisé jusqu’au bout ! L’image que m’a inspirée ce groupe est celle d’un chat de deux tonnes qui ronronne. L’Usine a retrouvé toutes ces lettres de noblesse et ce concert ne fera que le confirmer !

[Anaïslessbiel]

Commenter cet article

mis en ligne le : 02.05.15 par Mikamika

LIVE REPORT - BLACK LABEL SOCIETY | Z7 & les Docks - 14 & 15.03.15

BLACK LABEL SOCIETY, BLACK TUSK, CROBOT | Z7, Pratteln & Les Docks, Lausanne
14 et 15.03.2015

Zakk Wylde de retour en Suisse pour deux dates, allez hop, c’est parti pour un week-end où le riff va être roi et la gueule de bois reine. Arrivé au Z7, mauvaise nouvelle, les photographes sont interdits, apparemment Mr Zakk est venu avec son photographe et celui-ci ne veut pas être dérangé. Peu importe, direction les premiers rangs tout de même pour constater que Zakk n’a jamais été aussi en forme et surtout qu’il a pris dans ses bagages un excellent ingénieur du son, mais quel bonheur ! Jamais concert au Z7 n’a été aussi puissant surtout avec la setlist que le Zakk nous réserve. Un très long solo va casser un peu l’ambiance, mais bon, même là on peut dire qu’on en a eu pour notre argent tant Zakk et sa bande sont en phase avec leurs fans. Le lendemain, on prend les mêmes et on recommence, sauf que la taille du Z7 et celle des Docks, c’est un peu comparer David et Goliath. Setlist sans changement, un solo un poil plus court, mais quelle présence et quelle intensité. Je n’ai pas encore parlé des groupes de première partie. Ils sont l’exemple parfait qu’il ne faut pas se fier à un concert pour se faire une idée d’un groupe. Crobot qui évoluent dans un registre assez groovy, un rock à la Black Crow boosté, ont été géniaux à Lausanne mais un son bien trop quelconque lors de leur prestation au Z7. Black Tusk et leur stoner hardcore, c’est exactement le contraire, parfait au Z7, mais bien trop agressif à Lausanne. Bref, week-end bien rempli, j’en ai encore des riffs plein les oreilles.

[Indy]

Commenter cet article

mis en ligne le : 02.05.15 par Mikamika

PREVIEW - MACHINE HEAD | Fri-Son, Fribourg - 06.10.15

MACHINE HEAD | Fri-Son, Fribourg
Le 6 octobre 2015

Portes : 19h00 | Prix : 45.-/49.-

Machine Head, le mythique quatuor américain débarquera dans la très belle salle du Fri-Son le mardi 6 octobre 2015 pour nous (re)présenter son dernier-né toujours d'actualité : 'Bloodstone & Diamonds'. Moins d'une année après leur passage remarqué aux Docks de Lausanne, la bande au charismatique Robb Flynn revient en Suisse Romande avec son metal inimitable. Fondé en 1991 le quartet californien écume depuis les salles et festivals du monde entier. Impossible de passer à côté du fantastique 'The Blackening' sorti en 2006 et sixième galette du combo. Depuis, Machine Head peut être considéré comme l'un des groupes phare du metal actuel avec plus de 3 millions d'albums vendus à travers le monde. Leur musique mélange habilement thrash, groove et heavy avec une voix tantôt hurlée, tantôt chantée par Robb Flynn, principal compositeur du groupe. Leur dernier album en date, sorti en novembre 2014 est le premier à sortir sous le label Nuclear Blast contrairement aux précédents parus chez Roadrunner. Les voir sur la scène du Fri-Son à Fribourg sera un vrai régal pour les yeux et les oreilles, car Machine Head place toujours haut la barre en matière de show live.

[Sam]

Commenter cet article

mis en ligne le : 02.05.15 par Mikamika

LIVE REPORT - THE ERKONAUTS | L’Usine, Urgence Disk, Genève - 22.12.14

THE ERKONAUTS | L’Usine, Urgence Disk, Genève
22.12.2014

Nous voilà frais un lundi soir, à peine arrivés dans le magasin Urgence Disk de la place des Volontaires, tenu par un Baron légendaire avide de concerts underground comme nous les aimons tous. Cet endroit paraît surréaliste, vaillamment niché au pied d'une Usine crasseuse qui a néanmoins accueilli tellement de groupes cultes venus du monde entier. Toutefois l'ambiance y est ici familiale et délicate, et l'acoustique bien meilleure que dans d'autres clubs ayant l'exagérée prétention de se déclarer audibles du point de vue de l'amateur averti que je suis. Un cadre incroyable pour un groupe incroyable, quoi de mieux pour accueillir les Genevois de The Erkonauts, ce quartette sorti tout droit des mamelons d'un enfer maladroit qui voulait soi-disant faire peur aux enfants craignant un semblant de lueur sombre. Que nenni, car The Erkonauts vont nous abreuver d'une fantastique potion revigorante qui en ravivera plus d'un ce soir. Leur nouvel album est à l'honneur bien sûr. Les titres tirés de ‘I Did Something Bad’ sont mis aux enchères en cette soirée d'hiver et c'est bien ce que l'on attend. Le ton est donné cash directement avec ‘The Great Ass Poopery’ suivi par ‘Tony 5’. Après un souci de corde, l'auditoire aura droit à une reprise ‘The Machine’ tirée d'un groupe qu'il est inutile de nommer ici. S'ensuivront encore ‘Nola’, ‘Dominium Mundi’ et quelques autres pour le plus grand plaisir de nos oreilles. Avec un Vinch tout à fait fringuant derrière sa belle Tama Starclassic qu'il n'a pas peur de percuter, tout fan de caisse claire qu'il est comme moi de ses cymbales. Un monstre tout en puissance qui peut envoyer se faire rhabiller plus d'un batteur. Fred, entre deux gorgées de whisky, balance tel un lion féroce ses solos précis et clairs comme on les aime. Et si Bakdosh semble un brin discret physiquement, sa présence se fait parfaitement ressentir à la gratte rythmique. Quant à Ales, on dirait qu'il chevauche sa basse tel un Zeus parti (re)conquérir l'Olympe avec une voix descendant du Mordor afin d'enfin détruire le mal qui nous entoure ; si sous sa casquette son crâne paraît désertique il n'en est rien de l'énergie et de la hargne qu'il envoie à boulets rouges sur un public chauffé à bloc. Bref, un groupe qui ne demande qu'à dissoudre l'âme qui coule en vous et n'en faire qu'un ramassis de Jack Daniel's nauséabond traînant au fond d'un local suintant les dernières odeurs d'une vague fosse septique qui n'a servi qu'à engrosser les restes dzijosiens sur lesquels sont nés les sublimes Erkonauts. ‘So, if I did something bad, you gonna do something worse again because this is the way and shut up.’ À découvrir absolument si ce n'est pas encore chose faite, conseil d'ami.

[Sam]

Commenter cet article

mis en ligne le : 21.04.15 par Mikamika

LIVE REPORT - KREATOR, ARCH ENEMY | Z7, Pratteln - 14.12.14

KREATOR, ARCH ENEMY | Z7, Pratteln
14.12.2014

Les vieux briscards ont de quoi se réjouir : l’affiche de ce dimanche soir aligne quelques-uns des piliers les plus solides de la scène metal européenne. Nous arriverons trop tard pour savourer la prestation de la ‘première partie’ : Vader. En guise de chauffe-salle, on a vu pire. Sodom déboule sur scène à tout juste vingt heures pour asséner une leçon de thrash. Tom Angelripper et sa bande célèbrent comme il se doit le vingt-cinquième anniversaire de son best-seller ‘Agent Orange’, lui consacrant le tiers de ce bref set. Le groupe allemand est loin de vivre sur le passé et c’est plutôt à grands coups de ‘City Of God’ ou de son nouveau single ‘Sacred Warpath’ qu’il met ses fans à genoux. Un constat d’emblée à l’arrivée d’Arch Enemy : le public des Suédois s’est considérablement rajeuni depuis le transfert d’Alyssa White Gluz. Deuxième constat : ce public est sans doute plus là pour le physique de l’ex-The Agony que pour ses performances vocales. Attitude arrogante, charisme discutable (en tout cas moins évident que celui d’Angela Gossow) : la demoiselle n’a pas prouvé grand-chose au fil d’un concert longuet et soporifique. Au contraire de ses acolytes qui livrent un set sympa, alignant les brûlots (‘We Will Rise’, ‘Ravenous’, ‘Dead Eyes See No Future’). À revoir quand le nouveau line-up sera complètement rodé. Après cet interlude, Kreator a le champ libre pour tout massacrer. Et Mille Petrozza ne s’en prive pas. À l’image de Sodom, les papys du thrash ne se contentent pas de balancer un best of de leur carrière. Les incontournables ‘Endless Pain’, ‘Pleasure To Kill’ et ‘People Of The Lie’ figurent tout de même au programme mais c’est davantage vers ses trois derniers efforts que le groupe se tourne. Mélodies imparables, riffs à se démettre les cervicales et interprétation précise et puissante, light show somptueux ont fait de ce show un moment de pur bonheur.

[Dave]

Commenter cet article

mis en ligne le : 21.04.15 par Mikamika

LIVE REPORT - AIRBOURNE, BONAFIDE, SIDEBURN | Z7, Pratteln - 10.11.14

AIRBOURNE, BONAFIDE, SIDEBURN | Z7, Pratteln
10.11.2014

Quelle fête pour un lundi soir ! Pour débuter la soirée, l’apéro se fait au son de Sideburn, ‘Devil May Care’, ‘Gangsta Lover’ ainsi que ‘Live To Rock’. Un remerciement à Joel d’Airbourne pour les avoir rajoutés à l’affiche, c’était une très bonne idée. Il faut toujours soutenir la scène nationale, surtout quand ça se joue de l’autre côté de la barrière de Rösti. Bonafide et son frontman Pontus Snibbs nous en remettent une couche, l’adrénaline monte. Les petits jeunes du Z7, il faut les booster ce soir, ils sont un peu trop calmes, mais avec ‘Dirt Bound’, ‘Rock’n’Roll Skal’ et ‘Hard Livin’ Man’ et surtout ‘Rebel/Nice Boys (Don’t Play Rock’n’Roll)’, ils se réveillent la moindre. Et en apothéose, Airbourne pour la cinquième fois cette année. Je sais, on est un peu tarés, enfin surtout moi l’Australienne, mais merde, c’est quand même un groupe qui est capable de nous mettre la pâtée à chaque concert, sur un rythme endiablé, avec une ambiance du tonnerre dans un Z7 bondé. Il y avait pire pour débuter la semaine. ‘Ready To Rock’ pour débuter leur set, suivi de ‘Too Much, Too Young, Too Fast’. Que dire de plus, ils nous ont fait un set sans reproche comme d’hab, un set plus que rodé. Ils tournent à travers le globe depuis la sortie de ‘Black Dog Barking’ à un rythme infernal. On sait qu’ils carburent au rock’n roll et à la bière et on espère les revoir bientôt de nouveau dans les parages. Pour clore le set, ‘Live It Up’ et ‘Running Wild’ et ma nuque dans une minerve pour le restant de la semaine. Comme souvent on a eu du brouillard sur le chemin du retour, mais on s’est couchés heureux et cassés. [Suzy]

Commenter cet article

mis en ligne le : 21.04.15 par Mikamika

PREVIEW - SONATA ARCTICA, FREEDOM CALL | Z7, Pratteln - 09.05.15

SONATA ARCTICA, FREEDOM CALL | Z7, Pratteln
Le 9 mai 2015

Portes : 19h00 | Prix : CHF 36.50

Pour célébrer la sortie du réenregistrement de leur premier album ‘Ecliptica’ sorti fin 2014, Tony Kakko et sa bande se lancent dans une tournée spéciale qui verra logiquement l’album sus-cité être joué dans son intégralité. Nous aurons donc droit aux classiques ‘Full Moon’, ‘My Land’ et autres ‘Replica’ qui seront pour l’occasion accompagnés de titres plus rares comme ‘Letter To Dana’, ‘Blank File’ ou ‘Unopened’ voir carrément inédits (du moins à ma connaissance) à l’instar de ‘Picturing The Past’ et ‘Destruction Preventer’. La deuxième partie du set sera consacrée sans nul doute à un best-of des (plus tous jeunes) loups Finlandais. En première partie c’est le happy power metal des Allemands de Freedom Call qui, forts d’un huitième album du nom de ‘Beyond’ sorti également l’an passé, se chargeront de chauffer le Z Sieben.

[PsiloSyn]

http://www.z-7.ch

Commenter cet article

mis en ligne le : 20.04.15 par Mikamika

LIVE REPORT - THE TREATMENT | Château Rouge, Annemasse - 07.02.2015

THE TREATMENT, BLACK RAIN | Château Rouge, Annemasse
07.02.2015

Petit déplacement à Château Rouge, un samedi soir, pour voir The Treatment et Black Rain. Je pensais que si près de Genève, plus de monde aurait fait le déplacement. Eh bien, vous avez tout raté ! Un concert aussi bon que ça et en comité réduit, que du bonheur. Moi qui pensais que les Anglais allaient faire la tête d’affiche, je me suis trompée. En plus, ils nous ont fait un show vraiment rock’n roll avec ‘I Bleed Rock’n’Roll’, ‘The Doctor’, ‘Shake The Mountain’, ‘Drink, Fuck, Fight’ ou encore ‘The Outlaw’, soit un peu plus d’une heure de festivités rock’n roll à l’anglaise. La rythmique, l’énergie, l’ambiance, tout y était. Chaque fois que j’ai vu ce groupe jouer, il donnait tout ce qu’il avait, un peu à la mode Airbourne. Vivement la prochaine fois. La tête d’affiche, Black Rain, m’a surprise, je dois l’admettre. Honte à moi d’avoir médit et d’avoir fait view from the bar pendant une partie de leur set, car je dois dire que j’ai apprécié leur show. Leur reprise de Twisted Sister m’a même attirée dans les premiers rangs et j’ai tout repris en chœur comme tous les autres. Ils ont assuré, les gars, on retournera les voir. [Suzy]

Commenter cet article

mis en ligne le : 16.04.15 par Mikamika

- 1 - 2 - 3 - 4 - Fin

TRANSIT MAGAZINE
Design & Webmonstering by Pat.O
Contact: info@transitmag.ch